Nouveautés au centre de documentation février 2021




'agriculture est au coeur de la géopolitique. Combien de conflits s'enracinent dans une terre disputée ou dans une eau rare ? Combien de révoltes sont aussi celles de la faim ? Peut-on rêver de souveraineté ou de puissance sans sécurité alimentaire ? Ces questions traversent l'histoire contemporaine et resurgissent au fil de l'actualité. Des clichés à la réalité, cet ouvrage nous parle de lieux, de faits et de chiffres pour nous aider à y voir plus clair. Spécialistes incontestés, les auteurs proposent 40 fiches documentées pour cerner les enjeux et les défis de cette activité ancestrale et universelle. L'ensemble est illustré de cartes, de graphiques et de tableaux. "Les enjeux politiques, économiques et sociétaux de l'agriculture sont bien connus. Dans une approche originale et stimulante, Sébastien Abis et Pierre Blanc nous font découvrir ses - immenses - enjeux géopolitiques." PASCAL BONIFACE





Le Covid-19 n’aura-t-il été qu’un « moment », ou marquera-t-il un véritable tournant géopolitique ? L’année 2020 restera, en tout cas, celle de la pandémie. Apparu en Chine, le coronavirus s’est rapidement étendu de par le monde, exacerbant un certain nombre de questions stratégiques majeures. De la rivalité sino-états-unienne à la lutte contre le changement climatique, des divisions européennes aux fragilités latino-américaines, des défis auxquels l’Afrique est confrontée aux crises qui traversent le Moyen-Orient, de la panne du multilatéralisme aux prix du pétrole, tous ces sujets constituaient en effet déjà de sérieux symptômes du « monde d’avant ». D’autres, comme la réponse de l’Union européenne à la crise économique qui s’annonce, les initiatives en vue d’une endogénéisation des questions africaines ou encore la transition institutionnelle en Russie, pourraient toutefois trouver à façonner le « monde d’après ».



Payer des « charges patronales » plutôt que des cotisations sociales, embaucher un « collaborateur » et non un salarié, engager une « réforme » pour mettre en place une politique néolibérale… Ces mots que nous entendons tous les jours ne sont pas neutres, ce sont ceux de la bourgeoisie. Non contente de nous dominer et de nous exploiter, elle nous impose son langage et forge notre représentation de la réalité.
Dans cet essai, Selim Derkaoui et Nicolas Framont déboulonnent les termes et expressions qu’utilisent quotidiennement hommes et femmes politiques, DRH et journalistes mainstream pour brouiller les frontières de classe et légitimer un ordre social au service de la bourgeoisie. Conçu comme un manuel de contre-propagande, ce livre contribue ainsi à renouveler un vocabulaire : celui de la lutte de classes.



« Rien ne sera plus comme avant », nous dit notre président : et l’on voit en effet déjà se profiler leurs réponses à la crise actuelle, couplant une fusion encore plus complète entre l’Etat et le capital financier avec une accélération du cours autoritaire et technomaniaque du capitalisme de surveillance. Avec Attac, de nombreux contributeurs ont souhaité apporter leur expertise à cet ouvrage collectif : Dominique Méda, Manuel Domergue, Clément Sénéchal, Amélie Canonne, Virginie Maris, Jean-Louis Laville, Laurence de Cock, etc.

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now