Expo-vente/ Festival AlimenTerre 2018 "Agissons sur le champs" Portage de parole

09/01/2019

 

Il s’agit ici de permettre à des personnes non captives et non sensibilisées de réfléchir, de s’exprimer, de discuter et de créer leurs opinions (si ce n’est pas déjà fait) sur une thématique, quelle qu’elle soit ! 

De proposer une réflexion à la collectivité, pour en tirer le maximum d’arguments, de visions et d’opinions possibles. La réflexion collective permet aux participants de développer un esprit critique et de pouvoir enrichir son raisonnement. 

 

Artisans du Monde participe chaque année au Festival Alimenterre. Et mène des campagnes d’information
sur des thématiques liées à nos valeurs.
A Metz, Artisans du Monde Metz a choisi depuis quelques années de présenter des films lors de son expo-vente de Noel. Cette année dans le cadre de la campagne AGISSONS SUR LE CHAMP, une animation a été proposée au public « un portage de paroles » durant les trois journées de l’expo-vente.


Le festival ALIMENTERRE 
Ce festival a vu le jour en 2007 dans un cinéma parisien. Depuis, il est devenu un événement international sur l’alimentation durable et solidaire organisé chaque année du 15 octobre au 30 novembre.
Autour d'une sélection de 8 films documentaires, il amène les citoyens à s’informer et comprendre les enjeux agricoles et alimentaires en France et dans le monde, afin qu’ils participent à la co-construction de systèmes alimentaires durables et solidaires et au droit à l’alimentation. 
Coordonné par le CFSI, le Festival ALIMENTERRE est organisé par plus de 1 000 organisations : lycées, cinémas, associations, collectivités territoriales, fermes, etc. 25 structures nationales sont partenaires de l'événement

 

 
La campagne AGISSONS SUR LE CHAMP
Le modèle agricole actuel ne répond plus aux enjeux sociétaux modernes :
o 1 milliard de personnes souffrent de la faim (dont           les ¾ sont des paysan・ne・s),
o des multinationales dont les profits explosent, des           producteur·trice·s qui s’appauvrissent,
o un impact environnemental désastreux qui                         contribue au dérèglement climatique.

 

ANALYSE
Les modèles agro-alimentaires actuels sont dominés par l’agro-industrie, au sein de laquelle une poignée
de géants économiques dicte sa loi aux autres acteurs des filières (producteur・trice・s, consommateur・trice・s, citoyen・ne・s).
Sous prétexte de nourrir le monde à bas prix et en quantité suffisante, ce modèle impose des choix techniques et économiques qui servent avant tout une rentabilité à court terme de ces acteurs. De plus, il encourage sur une production agricole de basse qualité aux coûts sociétaux énormes qui ne sont pas pris en compte dans les prix de vente finaux.


PROPOSITION
Pour répondre aux défis planétaires, nous appelons à une véritable transition agricole pour nous conduire
vers un modèle agricole vertueux qui s’appuie sur des filières économiquement rééquilibrées, techniquement multifonctionnelles permettant une production alimentaire diversifiée de qualité et des services environnementaux, sociaux et économiques aux territoires/pays qu’elle fait vivre.
Pour cela nous voulons soutenir des modes de production agro-écologiques, penses de manière
systémique et cohérente. Ce modèle agricole apportera des solutions cohérentes et décloisonnées au plus grand nombre et aux différents besoins et attentes de la société qui sont de fait, intrinsèquement 
liés.
Attention il ne s’agit pas d’une solution miracle ou d’un retour à l’ancien temps mais d’une transition
technique ET politique qui demande à repenser l’ensemble du modèle agricole (modes de production,de, commercialisation, de distribution) pour le rendre plus conforme à la finitude de notre planète et à la
nécessaire équité entre les peuples.

 

 

Le portage de parole:

 

Qu'est ce que la souveraineté alimentaire? 

 

- permettre a ceux qui produisent de vivre de leur production

- Autonomie des peuples qualité des produits et de vie  

rémunération juste

- l'autosuffisance et permettre d'avoir ses propres gains, en dehors des multinationales qui les possèdent 

en circuit fermé et solidaire

- capacité des populations à se nourrir par eux même 

- possibilité à tous de se nourrir et de maîtriser leur mode d'alimentation et de production "de la terre à la bouche"

- Degré de valeur d'un aliment 

-aliment important qui domine le monde 

-bine manger à sa faim, et sainement

-chaque peuple a la droit de définir les moyens de se nourrir en respectant son environnement, sa santé... 

- quand un pays subvient à ses propres besoins alimentaires

-les pays qui peuvent tout créer pour leur peuple= organiser le pays pour que tout le monde ait accès à ce qui est produit par les paysans locaux.

 

Comment les paysans pourraient regagner du terrain? 

 

-en diversifiant les cultures, réduire l’exploitation des vaches laitières en surnombre

-que les villes s’étendent moins, une politique de villes

-Dans les régions qui se désertifient= il faut que les gens achètent direct chez les paysans  

-qui sont les paysans 

propriétaire des terres?

exploitants agricoles? 

celui qui admirativement cotise à la caisse des agriculteurs

-agriculteurs et paysans, c'est pareil? 

exploitant agricole et paysan? 

-"gagner du terrain"= en France ,c'est en terme d'activité 

-gagner ou limiter du terrain? les perspectives futurs sont vers une augmentation des terrains agricoles dans le monde, on n'a pas d'autre choix pour nourrir les gens et pour faire des produits bio-sourcé ( énergies) 

- faire de la forêt pour décarbones? mais il font des terres pour nourrir? 

L'ONU = +arbitrages de l'eau potable= en France 

-sur les terrains inondables, où il y a eu des constructions, ils peuvent récupérer ces terres, y mettre des cultures adaptées.

-Récupérer des terrains des usines abandonnées, en dépolluant avec des plantes avant de cultiver.

-Des paysans en ville de nouveau

-Les circuits-courts leur permettent de gagner du terrain sur les filières, de reprendre de l'autonomie par rapport aux distributeurs

- plus de petits producteurs

-plus de personnes qui se reconvertissent dans l'agriculture.

-La permaculture permet des productions très importantes sur un espace réduit

-Il faut d'abord planter des forêts  

- La question de la propriété, il faut plus de terre, en redonner, les mettre à disposition de tous ceux qui veulent cultiver la terre. 

 

L'agriculture paysanne c'est quoi pour vous? 

 

-Tout bio, ce n'est pas la grosse agriculture. Mes parents étaient agriculteurs, ceux de maintenant, je ne peux les convaincre au bio

- Des produits frais, beaux, j'aimerais que ce soit sans pesticides

-Local, produits locaux, produits de saison

- De l'agriculture raisonnée, c'est pour s'approcher le plus possible du bio dans un premier temps. Mon petit producteur de vin évite les produits chimiques, mais je ne suis pas sûre.

-De l'agriculture en conscience du processus couplet qui tient compte de l'humai, de l'environnement et du sens= pourquoi on produit 

pourquoi tel légume à tel saison, telle plante à coté de telle autre, pour ne plus utiliser de pesticide. Et aussi pour qui?

- Celle de quand j'étais petite, le fermier dans son champs avec ses animaux, les gens viennent acheter à la ferme, la situation des vrais petits producteurs. Je ne suis pas végétarienne, mais je ne veux pas manger non plus de mauvaise viande d'agriculture industrielle.

- Pour moi, agriculture et paysan c'est pareil, sinon il n'y aura plus de haies

C'est pas pareil!!! 

en agriculture, il y a le paysan, et les autre: grands avec 50 tracteurs et à la fin du mois ils se plaignent, on pourrait les appeler "exploiteur". 

-Ce qui n'est pas traité, sans engrais mais certains utilisent des produits chimiques comme en agriculture raisonnée. 

- Les champs , des gens liés à terre, travail journalier les autres agriculteurs font de "l'agriculture industrielle" 

-C'est la confédération paysanne, l'agriculture bio pas forcément labellisée mais sincère.

-C'est une agriculture naturelle, aux mais des paysans, et non pas de l'agrochimie. Respectueuse de l'humain, de l'environnement, des territoires. 

- Ce serait : -une agriculture bio, locale 

                   - respect de l'environnement 

                   -bien être animal

                    - des travailleurs

                   - rémunération des producteurs= qu'ils reçoivent la majorité du prix du produit

                   - petite unité agricole 

- agriculteur et paysan c'est pareil

- si on parle de pesticides l'agriculture paysanne ça devrait être sans pesticides.

- A petite échelle (exit l'intensif) sans pesticides, sans engrais chimiques, prix des produits doit permettre à (aux) agriculteur(s/trices)  de vivre de la vente des produits. 

- Des petits agriculteurs

- Petits terrains, avec des haies l'agriculture maintenant c'est des gros. 

- traditionnelle, qui suit les saisons 

-bio

- plus de place aux hommes qu'aux machines

-respectueux du sol

-agriculture comme on faisait avant

- Si on est paysan, il y a le respect de la terre

-On a changé, on ne laisse pas reposer la terre, il y avait 5 champs, et un d'entre eux en repos.

- polyculture

-Ce beau mot de paysan, a été déshonoré un paysan, on disait "c'est un plouc" ce mot à été trop sali

-lié vraiment à son pays, son territoire par "ses tripes"

 

L'agro-écologie c'est quoi pour vous? 

-aucune idée

-l'agro-écologie c'est le bio

- agro, paysan, petit paysan 

écologie = naturel/ plantes sans engrais 

petites superficies

-agro-écologie : biologique , locale, humain = me travail des bras , de l'emploi, eau = relation à l'eau 

- Myscanthus? aide à la méthanisation (=biomasse) 

90% de nitrate dans le rupt de Mad 

- le lessivage à cause du changement climatique

- Un outil de développement économique et sociale de zone arides dans des pays pauvres

- En France, l'agriculture biologique pour une nourriture saine

- Un agriculture respectueuse de l'environnement utilisant des techniques propres et non polluantes

- C'est une agriculture qui respecte l'environnement, la nature (par ex: l'agriculture biologique)

-Agriculture dont les procédés sont respectueux de l'environnement et de l'humain

-Processus agraire permettant la préservation de la chaîne trophique

- permet aux peuples de produire pour faire vivre eux et les autres

- Eviter les pesticides dans l'agriculture grâce à l'écologie

- Agriculture naturelle qui s'enrichit d'un écosystème

-Une agriculture dans l'esprit d'un développement durable attentive au respect de l'environnement. 

- L'écologie c'est naturel

-Une agriculture comme mes parents la faisaient avant les produits chimiques; on en a mis, est ce que ça a apporté c'est pas un bon, parce qu'après les fraises elles ne se conservaient pas longtemps. 

- Il faut manger sain et propre. Cultiver sans détruire

-Tout ce qui est agriculture écologique. On utilise les pesticides parce qu'on veut que ça pousse vite. 

 

Décrivez le monde paysan comme vous l'imaginez

 

-Des passionnés au service de la nature

-les petits paysans souffrent

-les autres ne sont pas libres ils sont gardé par les politiques

-cultivateurs, travail de la terre, ressources naturelles alimentaires, vital, nourrissant, indispensable, présent

ce qui est important aussi c'est le côté écologique, une nourriture saine= l'homme se nourrit d'air, d'aliments sain et de culture et d'éducation, sinon l'humanité meurt.

-sans gros engins

-un monde avec plus de main d'oeuvre

-plus de solidarité entre paysans.

-Une société organisé afin de respecter les paysans et leur donner une place centrale dans la société

-En France, le monde paysan est plutôt tourné vers l'agriculture industrielle, des gros producteurs. Mais il y a aussi les petits paysans avec qui on est en contact. 

-Petit propriétaire /petite parcelle/ production locale, mutualisation des outils (tracteurs...), pas de pesticides. On repense le travail de la Terre, pas de sillons profonds. 

-Le monde paysan se caractérise par son travail artisan de la Terre. 

-Proximité et bio, pas de pesticides, pas d'élevage industriel, respect de la planète. Plus de liberté dans leur travail, pour ne pas "être" dans le "conventionnel".

-des gens curieux qui gagnent correctement leur vie. 

-les grands céréaliers sont riches

-les petits paysans qui ne s'en sortent pas

Il y a trop de différences entre eux, je le vois avec plus de solidarité, dans le respect de l'environnement et les uns des autres. 

- qui nourrit les humains et pas les voitures

-Où les producteurs sont rémunérés correctement 

-Moins de concurrence de l'international

-rendre le consommateurs conscient qu'il vaut mieux manger les tomates produites ici , et pendant la saison que manger celles d'ailleurs. 

-que "paysan" ne soit plus péjoratif mais admiratif

-Je suis fière et reconnaissante que mon fils soit paysan. 

 

Quelques définitions: 

 

Sécurité alimentaire: "La sécurité alimentaire est assurée quand toutes les personnes, en tout temps, ont économiquement, socialement et physiquement accès à une alimentation suffisante, sûre et nutritive qui satisfait leurs besoins nutritionnels et leurs alimentaires pour leur permettre de mener une vie active et saine."  Sommet Mondial de l'Alimentation, 1996

 

Droit à l'alimentation: "Le droit d'avoir un accès régulier, permanent et non restrictif, soit directement ou au moyen d'achats financiers, à une alimentation quantitativement et qualitativement adéquate et suffisante correspondant aux traditions culturelles du peuple auquel le consommateur appartient, et qui lui procure une vie physique  et mentale, individuelle et collective, épanouissante et exempte de peur."  Rapport spécial pour le droit à l'alimentation aux Nations Unies, Olivier de Schutter

 

Souveraineté alimentaire: La Via Campesina (LVC) définit la première fois la Souveraineté alimentaire lors du sommet de l'alimentation à Rome en 1966: " le droit de chaque nations de maintenir et développer sa capacité de produire ses aliments de base, dans le respect et la diversité culturelle et culturale".

La LVC élargit le concept en 2000 "le droit des peuples à définir leurs politiques agricoles et alimentaires". 

En 2003 un document interne ajoute " sans dumping vis à vis des autres pays." 

"La souveraineté alimentaire désigne le DROIT des populations, de leurs pays ou Unions à définir leur politique agricole et alimentaire, sans dumping vis à vis des pays tiers". 

Via Campesina 2003

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now